chroniques-des-accordeurs-confines

chroniques-des-accordeurs-confines

participez au cercle de parole

Un nouveau cercle de parole par internet , initié par Isaline, aura lieu mercredi 10 juin à 20h. Le thème: "quel rapport ais-je avec mon corps". Rappel: chacun parle pour soi, ce n'est pas un débat, mais un échange qui peut nous faire avancer, pas de jugement  ...

Le procédé est simple, sur le mode visioconférence. L'identifiant et le mot de passe sont envoyé sur mail par Isaline. Un ou deux clics et hop, après une petite attente, le visage de chaque participant.e apparaît sur l'écran. Ensuite, on parle à tour de rôle, suivant l'inspiration du moment ...

Si vous souhaitez participer, inscrivez-vous par tél auprès d'Isaline 06 04 46 25 81

A bientôt

Martine


04/06/2020
0 Poster un commentaire

Les cheveux blancs

Mon dernier rendez-vous chez le coiffeur datant de mi-février, comme tant d’autres…j’ai pris RV pour la semaine prochaine.

Non pas que je ressemble à un épouvantail …ma « tignasse » me couvre depuis l’enfance, j’ai l’habitude.

Et, comme beaucoup d’autres personnes aussi …je triche avec moi-même ! Eh oui, voilà plus de 25 ans que le premier fil cendré puis blanc est apparu avant de se multiplier sans craindre la surpopulation …et un peu moins longtemps que j’en dissimule le gris bien argenté par l’action de produits défiant tous mes principes écologiques et de soins naturels ! Oh paradoxe…quand tu nous tiens.

 

Dès mon premier passage au supermarché après l’instauration du confinement, j’ai acheté une boite de couleur, comme un remède à la pâleur. Las…flemme d’abord, curiosité ensuite, je ne l’ai pas utilisée et j’ai laissé faire...pour voir !

 

Maintenant, j’ai une idée plus précise de ce que sera mon apparence lorsque j’aurai décidé d’assumer complètement ce choix…et cela ira bien. Pas de prise de tête !

 

Au réveil ce matin…mon esprit vagabonde : cette histoire de cheveux blancs m’est soudain apparue comme une métaphore de ce que nous aurons vécu pendant ces semaines de confinement.

Revenus aux actes et fonctions dits essentiels, dispensés de cours de gym,  à distance de nos enseignements en tous genres, privés de sortie, éloignés de nos familles et de nos amis, voire sans activité professionnelle…chacun de nous aura eu l’occasion – triste ou heureuse- de percevoir ce qui était finalement important pour lui, pour elle.

Quant à la nature, humaine, végétale ou animale, elle nous aura montré sa formidable capacité – et rapidité ! – d'adaptation et de résilience : un exemple que nous aurons envie de suivre ?

 

Je ne m’en cache pas, ce choix officiel de confinement est pour moi comme un vestige sorti de nos livres d’histoire, bien peu digne d’une société dite « moderne » et « développée », mais c’est là un autre débat sur lequel je ne m’attarderai pas. Pour autant, en citoyenne  respectueuse de l’ordre publique et de la santé de mes congénères, je m’y  suis conformée autant que possible dans ma vie personnelle, associative et professionnelle.

Mais les impacts négatifs sont si nombreux… à faire dresser les cheveux sur la tête !

Alors si je dois citer ne serait-ce qu’un point positif à cette option, c’est d’avoir donné à une partie de la population l’occasion de réfléchir, ralentir, respirer, retrouver un nouveau souffle.

Encore un paradoxe si l’on pense aux effets de ce virus !  

 

Aussi, plutôt que s’arracher les cheveux à contempler le désastre, c’est à cette population qu’il reviendra de tisser les liens de solidarité essentiels  au rétablissement, voire à la survie, de tous ceux qui auront été victimes directes ou collatérales de cette épidémie.

De quoi s’occuper pour un bout de temps ! Mais emplis d'espoir car comme le dit si bien un proverbe africain...ensemble, on va plus loin !

 

Isagahe


10/05/2020
0 Poster un commentaire

Les Accordeur-e-s se donnent des nouvelles !

Hello hello Marie !

 

Ça va super, merci, mes proches aussi ! J'habite à la campagne à Feigères dans ma maison (100m2) et un jardinet que je fleuris et plante les aromatiques.

La nature est à 20m donc balade sans contrôle, récolte de plantes sauvages, mâches, ail des ours, ciboulette, morille pour les plus connus et bien d'autres, ce week-end c'était pesto ail des ours, la nature est généreuse et ça remplace la salade et autre mets salés !! Sinon, j'ai un potager donc gratter, bêcher, réparation clôture, planter oignon, patate, bientôt les courges, haricots, salades… que je sème en février pour être prête maintenant, des graines que je récupère sur mes plantes de l'année d'avant... toute une organisation ! Sinon du tri/ménage de printemps comme on dit... lecture, papote avec les amis de voyage et d'ailleurs, et beaucoup de séances de magnétisme comme on en avait parlé... ça me prend 4h par jour ! Des exercices de qi gong tous les jours, chercher l'eau à la source 3km, arroser 4 fois 500m..les journées sont presque trop courtes et comme je vis déjà dans une optique d'autonomie que je réalise au mieux 50/70% j'avoue que le confinement j'adore (…) enfin du calme, l'air est pur, les voisins moins cons…

 

Bon ben l'AG peut être reporté, la foire des gratuits ?? Tout ça à voir selon…

 

Merci, prend soin de toi aussi, bisous de loin à ceux que je connais que tu as en contact, de belles pensées !

Belle soirée à bientôt

Brianne

 

 

Chère Brianne,

 

Merci pour ce message qui sent bon la nature avec son espace et ses ressources.  Accordeuse depuis les débuts, ce que j’y ai apprécié le plus c’est la diversité des rencontres avec les Accordeurs.  À chaque fois j’ai eu une heureuse surprise, intéressante et enrichissante qui dévoilait une autre façon de vivre. Ton message confirme une fois de plus les énormes ressources de l’Accorderie.

 

Merci encore pour cette bouffée de fraicheur et à bientôt.

Bien amicalement

Marie


27/04/2020
0 Poster un commentaire

Pour vous distraire, une centaine de vidéos personnelles, voyages, interviews, bestiolles...sur Martin0111000

Martin0111000

 

Bonne visite.


17/04/2020
0 Poster un commentaire

On joue à la marelle ?

J'ai beau être grand-mère, je ne peux m'empêcher de faire craquer les feuilles tombées à terre en automne, d'avoir envie de danser lorsque j'entends de la musique dans la rue, d'exploser les bulles de plastique des emballages...et là, vous avez vu ? Partout, on nous offre des jeux sur le bitume, au sol des magasins, à la poste !

Un trait, deux traits, trois traits....le premier qui arrive au but sans tomber au milieu des cases a gagné...la sortie !!!

 

Déjà, lors des éléctions municipales, cela m'a démangé sur le chemin des urnes : un, deux, trois...A voté ! Sous le regard perplexe mais amusé des élus..ben oui, quoi, autant égayer leur journée.

 

Tout cela me rappelle nos jeux de marelle, partant de la terre pour gagner le ciel.

 

Et si les attentes sont bien réelles, elles n'en sont pas moins bagatelle.

 

Isagahe


15/04/2020
0 Poster un commentaire